FAQ #653
Artikel editieren
Artikel weiterleiten

Optimiser la vitesse de votre système de gestion de contenu (CMS)

Les systèmes de gestion de contenu (CMS, Content Management System) sont de plus en plus répandus pour la création de sites Internet, avec des applications comme WordPress, Joomla, Drupal ou encore Typo3. Pour les boutiques en ligne, xt:Commerce ou d’autres applications similaires sont souvent utilisés.
Ces systèmes sont très demandés notamment pour leurs capacités d’extension. Pour WordPress et Joomla par exemple, il existe d’innombrables plug-ins couvrant pratiquement toutes les fonctionnalités imaginables. Si votre site Internet se développe et attire de plus en plus de visiteurs, il est utile de se pencher sur la question des performances. Cet article vous explique comment faire pour que votre site Internet puisse grandir et rester performant.

Sommaire
1. Enregistrement de l’état actuel / analyse des performances
2. Interprétation de l’analyse
3. Actions d’optimisation

1. Enregistrement de l’état actuel / analyse des performances


Tout d’abord, il est intéressant d’enregistrer les performances actuelles de votre site Internet pour pouvoir ensuite les comparer. Pour cela, il existe des sites de test gratuits, comme tools.pingdom.com ou loads.in.

Nous allons prendre comme exemple la FAQ STRATO, mais la procédure est la même pour n’importe quel site.

Si l’on exécute un test de l’adresse www.strato-faq.de sur http://tools.pingdom.com/, on obtient l’image suivante :



En haut de l’image figure le temps de chargement nécessaire pour afficher la page complète, suivi de la taille totale de la page web en kilooctets (kB).


Attention, le test ne porte que sur la page saisie. Le résultat sera donc différent selon si vous testez www.votredomainedestrato.eu ou www.votredomainedestrato.eu/contact.html.

Ensuite, vous obtenez un tableau (diagramme en cascade) comprenant tous les éléments chargés lors de l’ouverture de la page ainsi que le temps nécessaire au chargement de chaque élément. La barre de couleur affiche les différentes étapes de l’ouverture, ainsi que le temps nécessaire. Survolez la barre avec le curseur de votre souris pour obtenir des informations complémentaires.




Légende :

DNS
Votre navigateur « demande » à votre fournisseur d’accès à Internet : «Où se trouve le contenu de strato-faq.de?»

Connect
Votre navigateur « sait » maintenant où se trouve le contenu de strato-faq.de et établit la connexion au serveur – une sorte de « poignée de main ».

Send
La connexion a été établie, votre navigateur « dit » au serveur : « Donne-moi le contenu de strato-faq.de ! »

Wait
Le serveur sert le contenu de la page web et votre navigateur est en attente.

Receive
Le serveur envoie le contenu au navigateur, qui le reçoit et l’affiche à l’écran.

2. Interprétation de l’analyse


Le tableau vous permet de vérifier si certains éléments de votre site Internet rallongent le temps de chargement. Il est intéressant d’observer la taille (« Size ») d’un élément d’une part, et la durée des étapes « Wait » et « Receive » d’autre part.

La règle d’or pour la taille maximale d’un fichier est de 50 ko. Dans la mesure du possible, la page d’accueil ne doit pas dépasser 1 Mo, afin que les visiteurs avec une connexion lente à Internet n’attendent pas trop longtemps que la page s’affiche.

Si la valeur « Wait » d’un fichier est très élevée, le serveur met beaucoup de temps à compiler le contenu de la page. Si la valeur « Receive » est élevée, le contenu met plus de temps à être transmis du serveur à votre ordinateur.

Nous allons maintenant voir les optimisations possibles.

3. Actions d’optimisation


Vérifier les images
Le plus simple est de commencer par rechercher les éléments les plus volumineux dans le tableau.

Si une image (.jpg/.png/.gif) fait plus de 50 ko, vérifiez s’il est possible de réduire sa taille avec un logiciel de traitement d’image. Les photos de vacances, par exemple, mesurent souvent entre 4 et 6 Mo. Il est donc utile de réduire leur taille avant de les publier sur votre site Internet. Vous pouvez utiliser pour cela le logiciel gratuit IrfanView (http://www.irfanview.net/). En redimensionnant les images et en utilisant un format approprié, vous pourrez parfois réduire de plusieurs mégaoctets le volume de transfert. Dans la mesure du possible, il peut également être judicieux de regrouper plusieurs petits graphiques en un graphique plus volumineux, afin de diminuer le nombre de requêtes envoyées au serveur.

Plug-ins, modules et contenu externe


Ensuite, vérifiez les éléments pour lesquels les valeurs « Wait » et « Receive » sont très élevées. Il s’agit souvent de fichiers JavaScript ou PHP appartenant à une extension ou à un plug-in d’un CMS comme WordPress ou Joomla.

Des éléments liés à des sources externes (cartes Google Maps, vidéos YouTube, bouton « J’aime » de Facebook, galeries de photos Flickr, contenu provenant de Twitter ou autres plug-ins de réseaux sociaux similaires) peuvent également allonger le temps de chargement de la page.

Dans ce cas, vérifiez si vous avez réellement besoin du plug-in ou du contenu externe responsable du ralentissement. Par exemple, on note une différence considérable selon si les plug-ins de réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) sont liés directement à la page d’accueil ou seulement à certains articles. Dans la mesure du possible, supprimez de la page d’accueil tous les contenus qui ne sont pas indispensables et insérez-les uniquement là où ils sont nécessaires. L’utilisation de plug-ins et de widgets accédant à des sources externes doit toujours être étudiée avec le plus grand soin. En effet, ces éléments sont souvent responsables du ralentissement lors du chargement de la page.

La lenteur de chargement est due à l’ordre des requêtes. À l’ouverture de votre site Internet, l’utilisateur envoie une requête au serveur sur lequel est installé votre CMS et l’application externe sur votre site envoie à son tour une requête au serveur sur lequel elle est installée. En fonction de la vitesse de l’application externe et du volume à transférer, l’affichage de votre site Internet est ralenti. Dans certains cas, il peut même arriver que l’utilisateur ne puisse pas accéder au site à cause d’une application externe ne pouvant pas être chargée.

×