Restrictions lors de la configuration d’un CNAME

Les services basés sur Internet tel que GoogleApp ou Microsoft Online Services exigent une configuration CNAME pour votre DNS.
Ces données peuvent être configurées dans votre espace client pour un sous-domaine.
Beachte auchInscrire les données CNAME pour un sous-domaine.

L’inscription d’un CNAME a une influence directe sur les services (E-Mail, DNS, FTP, WWW) parametrés sur le domaine.

Restrictions sur la configuration d’un CNAME.

  • Toute configuration DNS préalable est annullée et ne peut plus être activée. Ces options ne redeviendraient disponibles, qu'après que le CNAME ait été retiré depuis l'espace client. Lorsque vous enregistrez un CNAME, il ne peut pas y avoir d'autre configuration du DNS (il s’agit de la règle du « soit… soit »), parceque les serveurs interrogés ne sauraient alors pas choisir de traiter la demande comme un Alias ou comme un A-record. Cette règle du CNAME est une condition qui permet la cohérence des DNS. Les enregistrements CNAME ne sont valables que pour les sous-domaines qui n’ont pas encore de DNS enregistrées.
  • Avec les domaines, les noms de serveurs de l'hébergeurs sont inscrits auprès des registres respectifs.Cette inscription s’effectue avec un "NS-record". Ce qui signifie qu'il existe déjà enregistrement de DNS pour ce nom de domaine. Comme Cet enregistrement ne peut pas être effacés, l'utilisation de CNAME au niveau du domaine n'est pas possible.


Les effets de l’inscription d’un CNAME.

  • Toute configuration DNS préalable est annullée et ne peut plus être activée. Ces options ne redeviendraient disponibles à nouveau, qu'après que le CNAME ait été retiré depuis l'espace client.

  • Les redirections internes et externes (A-Record) seront supprimées.
  • Les comptes FTP qui utilisent le sous-domaine seront supprimés.
  • Les adresses emails des sous-domaines seront également effacées.
Cet article vous a-t-il été utile ?    oui / non